Rhodes – Tous en bateau!

In Blog, Lunchtime Game Time! by Holy-Grail

Ce midi, nous avons goûté à Rhodes, un jeu de Pieter Boots, illustré par Julien Delval et édité par The Game Master BV.

Olivier a dit : Nous voilà plongés en 292 av. J.-C., sur l’île de Rhodes. Les navires égyptiens arrivent dans le port chargés d’or et de marchandises. Chaque joueur exploite un domaine sur lequel il peut cultiver du pinard (raisin), du boulgour (blé), des petites olives (olives) pour manger avec la feta (lait de chèvre). Il pourra les envoyer ensuite à Rhodes par bateau afin de répondre à des commandes. C’est un jeu de placement où à chaque tour chaque joueur a 2 actions ; jusque-là rien de bien exaltant.
Pour autant ce jeu est une vraie découverte pour deux raisons. La première est l’organisation du tour comme Fresco peut le proposer avec un choix par le dernier joueur de son placement pour le tour prochain. La seconde est la gestion des bateaux qui arrivent dans la rade de Rhodes, à la Panamax où chaque nouvel arrivant pousse le bateau suivant en diminuant la valeur des marchandises présentes sur chaque bateau. Graphiquement le jeu ne lève pas la rame mais par contre il est très efficace dans l’organisation du plateau et la lisibilité de l’iconographie ce qui est quand même l’essentiel pour un jeu de gestion.

Le jeu est intense pendant une bonne heure avec en même temps des opportunités à saisir et une stratégie à mener pour le développement de chaque domaine agricole en termes de terres ou de compétences. Pour conclure, si vous aimez les eurogames et le régime crétois, vous devriez danser le sirtaki après une partie de Rhodes.

Jamie a dit : Rhodes ressemble en toute chose à un Eurogame de production et de gestion d’industrie classique, mais lorsqu’on regarde de plus près, c’est un jeu qui est agréablement surprenant.
En effet, pour répondre à des commandes, et donc gagner les plus grandes quantités de points de victoire, il faut envoyer des marchandises par bateau. Cependant, cela ne veut pas dire que ces marchandises arriveront à destination : d’autres joueurs peuvent les acheter en cours de route, ce qui vous apporte de l’argent mais pas grand-chose d’autre. Ce système vous force à rester souple dans votre stratégie, prêt à le changer complètement à tout moment pour vendre ou acheter en fonction de ce qui devient disponible. Il faut tout de même gérer son domaine et produire des ressources, mais cette mécanique unique fait que le gagnant ne sera pas celui qui arrive à produire le plus, mais celui qui arrive à s’adapter aux situations créées par le jeu et ses adversaires.

C’est un jeu intense et dynamique qui devrait faire énormément plaisir aux fans d’eurogame qui cherchent quelque chose d’un peu différent !