Treasure Lair – Des coffres à perte de vue !

In Blog, Lunchtime Game Time! by admin

Aujourd’hui au playjeuner nous avons grignoté un petit amuse-bouche nommé Treasure Lair !

Sorti en 2016 chez AEG, ce jeu exclusivement de cartes, de Arno Maesen et Fréderic Moyersoen, illustré par tout une armada d’illustrateurs, nous propose de partir résoudre des quêtes pour récupérer des trésors.

Pour accéder aux coffres, il faut par contre passer par une série d’épreuves : monstres, rencontres et/ou lieux qui n’incitent pas à la villégiature. Pour ce faire, nous allons recruter des héros qui ont chacun des habilités qui vont nous permettre de résoudre les épreuves afin de choper les pépettes. La mécanique principale ressemble à un jeu de collection : pour résoudre une épreuve, il faut utiliser une ou plusieurs cartes héros avec des compétences identiques aux symboles présents sur les cartes de la quête.

Ce petit jeu malin va enchainer les tours où l’on va tenter de résoudre des quêtes, recruter des héros et surtout damer le pion aux autres joueurs pour les empêcher de vous voler vos précieux. Au début de chaque tour, 3 cartes sont révélées du paquet de cartes d’actions qui vont permettre à chaque joueur de s’organiser. Chaque carte propose une action principale et un choix d’actions secondaires ; sauf que chaque action principale est différente alors que les secondaires sont toujours identiques. Résoudre une épreuve donne de l’or qui servira à recruter de nouveaux héros car après avoir tenté une quête, ceux ayant participé décident de prendre leur retraite. En fonction du nombre de joueurs, la partie s’arrêtera après qu’un joueur possède un certain nombre de trésors dans sa besace.

Ce jeu marche bien et l’on passe un bon moment (environ 45 minutes à 4). Les deux défauts seraient le choix parfois limité des cartes action sur certains tours quand un joueur n’a pas de chance, et l’organisation de la table qui focalise sur les symboles des cartes, laissant de côté la belle histoire que nous pourrions raconter pour résoudre une quête. Une mention particulière aux illustrations qui sont toutes différentes et qui plongent les joueurs dans un univers médiéval fantastique des belles années D&D.
Un bon apéritif.

 

Beaucoup d’illustrations. Mais alors, beaucoup.